Divitiae Revelare Velum*
* ce qui dévoile une riche réalité inconnue


Ciment
Dimensions variables
2020


Cela se passe dans le Champs des possibles de Montréal, une friche en bordure d’un viaduc, sans beauté particulière ni aménagement, sans aucune fonction et ne répondant à aucune injonction de productivité où les herbes folles cohabitent avec les décombres d’un bâtiment récemment passé au feu et les débris abandonnés (des cendres, des œuvres faites de carton ou de fleurs, des détritus de repas…). Sur quelques blocs de béton cassés et en ruine, initialement posés ici et là pour délimiter l’espace, émergent des sortes de champignons faits de ciment. Semblables aux amadouviers, ces parasites que l’on trouve dans les forêts à forte naturalité sur les troncs malades ou en décomposition, ils témoignent d’une riche diversité.

Ce nouveau spécimen hybride appelé Divitiae Revelare Velum, à la fois organique et industriel, résulte de la rencontre des deux écosystèmes qui jouxtent la zone. Tout comme les espèces particulières se développant dans les bordures, il est inédit et spécifique à la friche qui les accueille. La permaculture constate qu’il y a plus de biodiversité et de productivité dans les lisières qu’ailleurs et que le développement des interfaces peut augmenter la stabilité d’un système tout entier. Les Divitiae Revelare Velum mettent ainsi en lumière l’importance de la fonction d’interface que revêt le Champs des possibles.

Ils sont révélateurs d’une richesse méconnue, à l’instar des créations spontanées laissées dans la zone, ou de la pluralité des personnes qui y gravitent qu’ils soient artistes, itinérants, marcheurs, rêveurs ou habitants du quartier. « Ces marges assemblent une diversité biologique qui n’est pas à ce jour répertoriée comme richesse » (Manifeste du Tiers paysage, Gilles Clément).
L’œuvre pose la question de l’échelle de valeurs de nos richesses. Par définition, ce qui est marginal est ce « qui a une valeur, un rôle accessoire, secondaire » (Larousse). Quelle est alors la valeur réelle des zones de marges, des marginaux, des minorités, et des projets réalisés en marge ? Quelle est la valeur des attributs des marges, à savoir la spontanéité, le désordre, la créativité, l’essai et l’innovation, la liberté, l’opposition à la norme, l’absence de productivité, et l’imprévisible ?






Emplacements des sculptures :