Deus sive Natura (Dieu, ou la Nature)
Graphite, cire, encre, carbone, crayon de couleur, cyanotype, embossage et frottage sur papier calque, papier Stonehenge et papiers trouvé dans l’église de Scott
18 cadres de format 18 x 24 x 2 pouces chacun
2020



Ce corpus résulte d’une résidence de deux semaines au centre agriculturel Nouaisons durant l’été 2020. Lors de ce temps de recherche, j’ai résidé dans l’ancien presbytère du petit village de Scott situé au bord de la rivière Chaudière et j’ai eu accès à l’église du village en cours de réhabilitation, qui hébergeait encore, cachés dans ses recoins, les vestiges de sa désacralisation récente. Cette période a été un temps d’immersion, de découverte et d’exploration de ces lieux chargés d’histoire : découverte des édifices patrimoniaux religieux, mais aussi des espaces de nature le long de la rivière, et de l’histoire du village marqué par des siècles d’inondations et de crues.

De mes expéditions dans les sous-sols de l’église et le long des rives de la rivière, j’ai rapporté des roches, des plantes et des objets (souvent non identifiés), des textes sacrés et liturgiques trouvés dans des carnets et des livres abandonnés, et d’autres matériaux qui ont servi de point de départ à la création : une machine à écrire que j’ai utilisée pour retranscrire certains textes, des bougies dont j’ai pu prélever la cire pour relever des empreintes, différentes sortes de papier ayant servi de support à des dessins... J’ai ensuite mis en relation ces petits trésors de manière intuitive. De ce dialogue entre formes, mots et textures, ont émergé dix-huit tableaux mettant en lumière une analogie évidente entre Dieu et la Nature, deux forces insondables et mystérieuses, aussi belles qu’impitoyables, à la fois inspirantes et effrayantes, puissantes et injustes. Le tout forme un corpus délicat et énigmatique évoquant également la disparition de notre lien à la nature et à la religion. Deus sive Natura se présente prend la forme d’un cheminement regroupant des techniques diverses (dessin, cyanotype, embossage, frottage…) sur des couches de papier superposées, accompagné d’une fiche descriptive révélant un peu plus d’information sur les objets ayant inspiré chaque tableau.

Ce projet a été exposé les 26 et 27 septembre 2020 dans le cadre des journées de la culture organisées par Nouaisons.





1

3


5


7


9


11

13


15


17








2


4


6

8


10


12


14


16


18